Toyota MR2 Street Affair (2001)

0
381

(Motorsport-Total.com/Motor1) – Nom de famille: Affaire Toyota MR2 Street
Première: Salon de l’automobile d’Essen 2001
Spécifications techniques: Quatre cylindres turbo de 1,8 litre avec 258 ch, boîte de vitesses séquentielle à six rapports, configuration à mi-moteur

Contexte:

Le moteur central était l’une des caractéristiques spéciales du roadster Toyota MR2, construit en 1984. L’étude de conception MR2 Street Affair de Toyota Motorsport GmbH (anciennement Toyota Team Europe ou TTE), présentée en 2001, s’est encore rapprochée d’une voiture de course. La voiture était une combinaison de la Formule 1 TF102 de Toyota et du Roadster MR2 de la série W30.

Un modèle en état de marche d’une véritable forge de Formule 1 a été considéré comme unique en 2001. Le look a également fait sensation: une peinture rouge et blanche dans le style de Formule 1 de Toyota, un pare-brise extrêmement plat et une carrosserie en fibre de verre inhabituelle avec des éléments de conception de la Toyota TF102. Cela comprenait des entrées d’air sur les flancs. L’étude de conception légère s’est dispensée des portes conventionnelles; au lieu de cela, les parties supérieures des trous d’homme pourraient être ouvertes, libérant ainsi deux espaces pour le pilote et le copilote.

À l’arrière, il y avait une planche avec une couleur contrastante qui rappelait l’aile arrière d’une voiture de Formule 1. Vous pouvez également apercevoir le bloc moteur. Des conduits d’air en carbone noir conduisaient l’air de refroidissement vers le moteur.

La machine était le quatre cylindres de 1,8 litre de la série MR2. Cependant, la performance a été augmentée de 140 ch standard grâce à la suralimentation et un système d’échappement Remus à 258 ch. La puissance a été transférée aux roues arrière via une boîte de vitesses séquentielle à six vitesses avec embrayage électrohydraulique, qui était équipée de pneus à profil bas au format 345/30 ZR 19. Il a été déplacé via des culbuteurs sur le volant.

Tant de puissance a également nécessité de réajuster le châssis. Le système de freinage a également été amélioré avec de gros freins à disque ventilés (370 millimètres à l’avant, 295 millimètres à l’arrière). Après 6,0 secondes, la Toyota a franchi la barre des 100 km / h, le sommet était de 249 km / h.

Toyota MR2 Concept Car Street Affair (2001)

Toyota MR2 Concept Car Street Affair (2001) Zoom

Les phares fonctionnaient avec des lampes au xénon hautes performances et des « diodes haute intensité ». En faveur de l’aérodynamisme, le roadster s’est passé de rétroviseurs, il y avait plutôt une caméra à l’arrière, dont les images apparaissaient sur un moniteur sur le tableau de bord. Sinon, le cockpit avait un volant en U et une instrumentation réduite.

Toyota avait initialement pensé à lancer une petite édition pour les courses, mais cela n’a jamais été réalisé. Mais le concept-car a inspiré le modèle spécial Toyota MR2 Competition 2002, disponible en 2002 et limité à 100 unités, avec une finition de peinture similaire et des roues blanches:

Toyota MR2 Concept Car Street Affair (2001)

Compétition Toyota MR2 Zoom

Le modèle spécial avait également un échappement sport et une boîte de vitesses séquentielle à six vitesses en option. Les 50 premiers acheteurs ont été autorisés à recevoir leur voiture à Cologne de Toyota Motorsport. Aujourd’hui, la compétition MR2 est l’une des variantes les plus recherchées du Mister Two. Au fait: selon les rumeurs, le roadster vendu en Allemagne jusqu’en 2005 pourrait se voir attribuer un successeur du même nom.

En savoir plus sur le MR2:
Toyota MR2 (W10): coupé à moteur central avec fenêtre vers le ciel
Rendu d’une nouvelle Toyota MR2

Toyota MR2 Street Affair (2001)
4.9 (98%) 32 votes